Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 50 le Dim 6 Mar - 4:29
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Partitions de Mes Aïeux
Sam 11 Mai - 16:55 par flo

» Spectacle du 22 décembre au Théatre Lionel Groulx
Mar 13 Nov - 2:38 par MathieuL

» A l'aube du printemps
Mar 13 Mar - 14:15 par Réjeanne

» Nouvel album en vue !
Dim 26 Juin - 22:28 par dautrerives

» ST JEAN
Ven 13 Mai - 12:01 par gg

» Vidéos, Articles, Photos - Gala de l'Adisq 2007
Lun 29 Nov - 19:00 par Emjibay

» Combien de fois les avez-vous vu en spectacle?
Lun 8 Nov - 1:44 par dautrerives

» Montréal le 28 et 29 Décembre 2009
Lun 8 Nov - 1:42 par dautrerives

» Eric et les Improductifs
Lun 8 Nov - 1:32 par dautrerives

Salut!

Sam 17 Juil - 1:40 par oldcastle

Salut à tous! Ça me fait plaisir d'être partie de cet forum. Je vous ai trouvé par hazard en cherchant des bonnes chansons sur youtube. Plutôt j'ai trouvé Mes Aïeux d'abord et j'ai bien aimé leur musique. Puis, j'ai décidé de chercher plus d'information pour eux et puis je me suis rendu ici.
Je voudrais m'excuser pour que je fasse des erreurs, …

Commentaires: 4

Bonjour à tous

Mar 9 Juin - 20:50 par Teresa P.

Je m'appelle Teresa Pajak, j'ai 45 ans, je vis à Montréal au Québec et j'ai découvert Mes aïeux il y a un an grâce à la chanson "Dégénérations". Je suis tout de suite tombée amoureuse de cette chanson lorsque je l'ai entendue la première fois et je ne me lasse pas de l'entendre. J'ai également eu l'occasion de voir le groupe le 11 mai dernier lors de l'enregistrement de l'émission de …

Commentaires: 5

Bonjour :)

Jeu 7 Mai - 11:57 par Réjeanne

Bonjour à vous tous admirateurs/trices de Mes Aïeux,
Je me présente: Réjeanne, née en Gaspésie (Baie-des-Chaleurs), et je vis présentement à Québec.
J'ai assisté pour la première fois à un spectacle de Mes Aïeux le 26 avril dernier soit à New Richmond (Gaspésie). Hé oui je suis partie de Québec pour aller les voir dans ma région natale en compagnie de ma famille.
N'est-ce pas un but du groupe, …

Commentaires: 9

Bonjour

Dim 15 Mar - 12:01 par Morrisaïeux

Mon nom est Stacy et je suis une tres grande fan de mes aieux. Hier je suis aller les voir en show a la baie et je suis encore dans le boost loll. Ce groupe sait comment animé une foule et je les apprecie encore plus loll. Bon c'est a peu pres ca que je voulais dire je demeure a jonquiere au quebec et j'ai 28 ans je suis fan de mes aieux depuis plusieurs année et j'ai meme reussit a entrainer mon …

Commentaires: 5

Bonjour a tous !

Mer 17 Déc - 19:45 par isabellemercier

Salut tout le monde j'imagine que c'est ici qu'on se présente ! Moi et bien c'est Isa et j'ai découvert votre super forum en navigant sur le net bien certainement a la recherche de fans fini comme moi de mes aieux Smile Je les adores depuis un petit bout maintenant et depuis que je les ai vu live le 13 Dec a Drummondville et bien on dirait que j'en suis devenue encore plus fan ! haha Ils sont …

Commentaires: 29

Bonjour de Bretagne

Dim 12 Oct - 12:08 par mesaaieux

Bonjour,
cela fait un certain temps que je suis inscrit sans avoir écrit(honte sur moi)
c'est le courriel de suppression de compte qui m'a donné un coup de pied au c** Very Happy

Mes aieux, je connais en fait depuis "En famille", j'avais alors acheté tous les albums précédents en même temps Wink
pi je continue Very Happy

J'attends avec impatience ma commande de la "Ligne orange" Very Happy

Kenavo …

Commentaires: 4

Coucou

Mar 12 Aoû - 4:38 par Katell

Depuis le temps que je devais le faire, je suis enfin inscrite.

J'aime beaucoup Mes Aieux, je les ai vus en concert plusieures fois, je connais certains d'entre vous, qui suis je ?

Commentaires: 14

Bonjour de Belgique!!

Mar 29 Juil - 8:11 par Pauline

Bonjour, je m'appelle Pauline, je suis belge et je déteste mon pays.
je rêve de venir au Canada...
J'aurais 16 ans le 26 aout.

J'ai déjà vu mes aieux deux fois en concert aux francofolies de Spa et je les ais rencontrés une fois.

Ils sont adorables!

J'adore aussi le groupe 3 gars su'l sofa qui sont vraiment adorable...



Commentaires: 6

Colchiques se présente.

Lun 2 Juin - 17:19 par colchiquesdanslespres

43 ans, française.

S'il y a bien quelque chose qui commence à m'ennerver vraiment c'est d'écouter la radio.
C'est bien simple ce sont quasiment tjours les memes chansons qu'on entend. On est obligé d'écouter le dernier titre de Chose ou de Machin et cela plusieurs fois par jour.

Bien entendu nous avons des radios plus différentes. J'aime celle du Jazz. J'aime FIP (Et toutes les infos …

Commentaires: 15


Réfléchissons !

Aller en bas

Réfléchissons !

Message par Emjibay le Jeu 6 Avr - 3:25

Vous avez sûrement déjà lu des histoires, parmi vos courriels ou ailleurs, qui font réfléchir. Exemple : l'histoire de la lettre d'une fille à sa maman, dans laquelle elle dit qu'elle serait vivante si l'homme qui l'a frappé en voiture n'avait pas bu. "La mort d'une innoccente". Ou bien celle du "garçon au mauvais caractère" qui plante des clous.
avatar
Emjibay
Ange gardien
Ange gardien

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 35
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 29/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www3.sympatico.ca/mjbeaulac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réfléchissons !

Message par Merrye le Sam 8 Avr - 13:28

Certaines m'ont fait réfléchir, d'autres rire.
J'en met quelques unes ici que j'ai enregistré dans mon ordi, sous différent message parce que ça dépasse la limite Razz :

Lettre d'une blonde à sa fille :

Je t'écris quelques mots pour que tu saches que je t'écris. Donc, si tu reçois cette lettre, cela voudra dire qu'elle est bien arrivée. Sinon, préviens-moi, que je te l'envoie une seconde fois. Je t'écris lentement, car je sais que tu ne lis pas rapidement.
Dernièrement, ton père a lu une enquête disant que la plupart des accidents se produisent à quelques kilomètres de la maison, c'est pour cela que nous avons décidé de déménager un peu plus loin. La maison est splendide, il y a une machine à laver, mais j'ignore si elle est en service. Hier, j'y ai mis le linge, tiré sur la chaînette, et tout a disparu ! Je cherche le mode d'emploi.
Le temps n'est pas trop désagréable ici, la semaine dernière, il n'a plut que deux fois. La première pendant trois jours, la seconde quatre jours. Au sujet du manteau que tu désirais, ton oncle Pierre a dit que si je l'expédiais avec les boutons, qui sont lourds, cela coûterait très cher, alors je les ai arrachés et te les ai mis dans une des poches.
Ton père a trouvé du travail, il a sous lui environ 500 personnes. Il fauche les herbes du cimetière. Ta soeur Julie, qui vient de se marier, attends un heureux évènement, nous en ignorons le sexe, c'est pourquoi je ne peux te dire si tu seras oncle ou tante. Si c'est une fille, elle a l'attention de l'appeler comme moi. Cela fait tout drôle d'appeler sa fille Maman!
Ton frère Jean a eu un gros problème. Il a refermé sa voiture avec les clés à l'intérieur. Il a du retourner à la maison à pied pour récupérer le second jeu de clés, et revenir nous sortir du véhicule.
Si tu as l'occasion de rencontrer ta cousine Monique, donne-lui le bonjour de ma part. Si tu ne la vois pas, ne lui dis rien !

Ta mère

PS : je voulais te mettre un peu d'argent dans l'enveloppe, mais je l'ai déjà collée

Merrye
Rejeton
Rejeton

Nombre de messages : 10
Localisation : Jonquière
Date d'inscription : 03/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réfléchissons !

Message par Merrye le Sam 8 Avr - 13:29

Un/Une :

Pourquoi, dès que c'est UNE galère, c'est tout de suite au FÉMININ? LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c'est pour vous les FEMMES!

Nous, c'est LE soleil, LE beau temps, LE printemps, LE paradis! Vous, vous n'avez vraiment pas de chance: LA vaisselle, LA cuisine, LA bouffe, LA poussière, LA saleté, LA balayeuse.

Nous, c'est LE café dans LE fauteuil avec LE journal en écoutant LE hockey et ça pourrait être LE bonheur si vous ne veniez pas semer LA discorde et LA chicane.

Pour retrouver LE calme, je crois que nous devrions laisser LE genre décider. Vous pouvez regarder LA télé, mais nous choisissons LE poste. Même si LA télécommande vous appartient, nous avons LE contrôle.

Mais ne voyez aucun sexisme là-dedans, oh non! D'ailleurs, entre parenthèses je vous signale que LE mot sexe n'a pas de FÉMININ. On ne dit pas LA sexe mais bien LE sexe d'une FEMME. Par définition, LE plaisir est donc pour les HOMMES. Car si les préliminaires sont rapides, c'est qu'ils ne sont qu'UN préliminaire. Plus que ça, c'est UNE perte de temps. Après avoir obtenu UN orgasme, les HOMMES se retournent pour trouver LE sommeil pendant que les FEMMES vivent UNE frustration.

D'ailleurs dès que c'est sérieux, comme par hasard, c'est tout de suite au MASCULIN. On dit UNE rivière, UNE marre d'eau mais on dit UN fleuve, UN océan. On dit UNE trottinette, mais UN avion à réaction! Et quand il y a UN problème dans UN avion, c'est tout de suite UNE catastrophe. C'est toujours la faute d'UNE erreur de pilotage, d'UNE panne d'essence, d'UNE mauvaise visibilité, bref toujours à cause d'UNE connerie. Et alors là, attention mesdames, dès que LA connerie est faite par UN homme ça ne s'appelle plus UNE connerie, ça s'appelle UN impondérable.

Enfin, moi, si j'étais vous les FEMMES, je ferais UNE pétition. Et il faut faire très vite parce que votre situation s'aggrave de jour en jour. Y'a pas si longtemps, vous aviez LA logique, LA bonne vieille logique FÉMININE. Ça ne nous a pas plu, nous les HOMMES et nous avons inventé LE logiciel. Mais vous avez quand même quelquefois des petits avantages: nous avons LE mariage, LE divorce; vous avez LA pension, LA maison. Vous avez LA carte de crédit, nous avons LE découvert.

Mais en général, LE type qui a inventé LA langue française ne vous aimait pas beaucoup...

Merrye
Rejeton
Rejeton

Nombre de messages : 10
Localisation : Jonquière
Date d'inscription : 03/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réfléchissons !

Message par Merrye le Sam 8 Avr - 13:30

Petit questionnaire :

Première Question :

Supposons que vous connaissez une femme qui est enceinte, mais qui a déjà huit enfants, dont trois sourds, deux aveugles et un mentalement attardé. De plus cette femme a la syphilis. Lui recommanderiez-vous d'avorter ?

Répondez mentalement, puis lisez la seconde question.

Deuxième Question :

Il est temps d'élire le Président du Monde, et votre vote sera déterminant. Voici les données concernant les
trois principaux candidats :

Le candidat A est associé à des politiciens véreux et consulte des astrologues. Il a et deux maîtresses. Il
fume comme un cheminée d'usine et boit huit à dix martinis par jour.

Le candidat B a déjà été viré deux fois, il dort jusqu'à midi, fumait de l'opium au collège et boit un quart de
litre de whisky chaque soir.
Le candidat C est un héros de guerre médaillé. Il est végétarien, boit une bière occasionnelement et n'a jamais eu
d'histoires extra-conjugales.
__________________________

Parmi ces trois candidats lequel choisiriez-vous ? (honnêtement)
Faites d'abord votre choix, puis lisez la réponse qui est ci dessous :


Réponse au questionnaire:

Le Candidat A est Franklin D. Roosevelt.
Le Candidat B est Winston Churchill.
Le Candidat C est Adolf Hitler.

Au fait, s'aggissant de la question de l'avortement: si vous avez répondu "oui", vous venez de tué Beethoven...
Toujours croire aux miracles ....

Chien :

Quand j'étais un chiot, je t'ai amusé avec mes cabrioles et t'ai fait rire.
Tu m'as appelé ton enfant et, en dépit de plusieurs chaussures mâchouillées et de quelques oreillers assassinés, je suis devenu ton meilleur ami. Toutes les fois que j'étais méchant, tu agitais ton doigt vers moi et te demandais « Comment est-ce possible? » mais, après, on s'amusait ensemble.
Mon éducation a pris un peu plus de temps que prévu, parce que tu étais terriblement occupé, mais nous y avons travaillé ensemble. Je me souviens de ces nuits où je fouinais dans ton lit et écoutais tes confidences et rêves secrets, et je croyais que la vie ne pourrait pas être plus parfaite.
Nous avons fait de longues promenades et des courses dans le parc, des balades en voiture avec arrêts pour de la crème glacée (j'ai seulement eu le cornet parce que « la glace est mauvaise pour les chiens », comme tu disais), et je faisais de longues siestes au soleil en attendant que tu rentres à la maison.
Progressivement, tu as commencé à passer plus de temps au travail et à te concentrer sur ta carrière, en plus de chercher une compagne humaine. Je t'ai attendu patiemment, t'ai consolé après chaque peine de coeur et déception, ne t'ai jamais réprimandé au sujet de tes mauvaises décisions, et me suis ébattu avec joie lors de tes retours au foyer.
Et puis, tu es tombé amoureux. Elle, qui est maintenant ta femme, n'aime pas vraiment les chiens, mais je l'ai accueillie dans notre maison, ai essayé de lui montrer de l'affection, et lui ai obéi. J'étais heureux parce que tu étais heureux!
Ensuite, les bébés humains sont arrivés et j'ai partagé votre excitation. J'étais fasciné par leur couleur rose et leur odeur, et je voulais les pouponner moi aussi. Toutefois, vous avez eu peur que je les blesse, alors j'ai passé la majeure partie de mon temps dans une autre pièce ou dans ma niche. Oh! comme je voulais les aimer, mais je suis devenu un « prisonnier de l'amour ».
Comme ils ont commencé à grandir, je suis devenu leur ami. Ils se sont accrochés à ma fourrure et se sont levés sur leurs jambes branlantes, ont poussé leurs doigt dans mes yeux et fouillé mes oreilles, et m'ont donné des baisers sur le nez. J'aimais tout d'eux et de leurs caresses (parce que les tiennes étaient maintenant si peu fréquentes) et je les aurais défendus au péril de ma vie si nécessaire.
J'allais dans leurs lits et écoutais leurs soucis et rêves secrets, et ensemble nous attendions le son de ta voiture dans l'allée.
Il y eut un temps, quand les autres te demandaient si tu avais un chien, tu leur montrais une photo de moi et tu leur racontais des histoires à mon propos. Ces dernières années, tu ne répondais que « oui » et tu changeais de sujet. Je suis passé du statut de « ton chien » à celui « d'un chien », et vous vous êtes offensés de chaque dépense que vous deviez engager pour moi.
Maintenant, vous avez de nouvelles occasions de carrière dans une autre ville, et vous allez déménager dans un appartement dont le bail n'autorise pas les animaux de compagnie. Tu as fait le bon choix pour « ta famille », mais il y eut un temps où j'étais « ta seule famille »...
J'étais excité par la promenade en voiture jusqu'à ce que nous arrivions à la Société protectrice des animaux, où ça sentait les chiens et les chats, mais aussi la peur et le désespoir. Tu as rempli la paperasse et tu as dit : « Je sais que vous trouverez une bonne maison pour lui ». Ils ont haussé les épaules et vous ont jeté un regard attristé. Ils connaissent la réalité à laquelle fait face un chien entre deux âges, même s'il a « des enregistrements ». Tu as dû forcer les doigts de ton fils pour les détacher de mon col et il a crié « Non, papa ! S'il te plaît, ne les laisse pas prendre mon chien! ». Et je me suis inquiété pour lui. Quelles leçons lui avez-vous ainsi appris au sujet de l'amitié et de la loyauté, de l'amour et de la responsabilité et, du respect pour toute vie ? Tu m'as donné un « au revoir-caresse » sur la tête, tu as évité mes yeux et tu as refusé d'emporter mon collier.
Après votre départ, les deux gentilles dames ont dit que vous saviez probablement depuis plusieurs mois que vous alliez déménager et que vous n'avez rien fait pour me trouver une autre maison où je serai pris en charge et heureux. Elles ont secoué la tête et ont dit : « Comment est-ce possible ? ».
Ils sont aussi attentifs, ici au refuge, que le leur permet leur programme chargé. Ils nous nourrissent, bien sûr, mais j'ai perdu l'appétit petit à petit. Au début, chaque fois que quelqu'un passait près de ma cage, je me dépêchais de me lever en espérant que c'était toi, que tu avais changé d'avis, que c’était juste un mauvais rêve... j'espérais tout au moins que ce soit quelqu'un qui se soucie de moi et qui pourrait me sauver. Quand je me suis rendu compte que je ne pourrais pas rivaliser avec les petits chiots qui folâtraient pour attirer l'attention, je me suis retiré dans un coin et j'ai attendu...
J'ai entendu ses pas quand elle s'est approchée de moi en fin de journée, et j'ai trottiné le long de l'allée jusqu'à une pièce séparée. Une pièce heureusement tranquille. Elle m'a placé sur une table et a frotté mes oreilles en me disant de ne pas m'inquiéter. Mon coeur battait d'appréhension en sentant ce qui allait venir, mais je ressentais aussi un sentiment de soulagement. Le « prisonnier de l'amour » avait survécu à toutes ces semaines et mois d'abandon. Comme c'est dans ma nature, je me suis plutôt inquiété pour elle. Le fardeau qu'elle porte lui pèse lourdement, je le sais, de la même manière que je connaissais votre humeur à vous, mes maîtres. Elle a placé une chaîne doucement autour de ma patte de devant et une larme a roulé sur sa joue.
J'ai léché sa main comme j'en avais l'habitude quand je te consolais il y a tant d'années. Elle a glissé l'aiguille habilement dans ma veine. Quand j'ai senti la piqûre et le liquide se répandre dans tout mon corps, je me suis assoupi... Je pouvais encore l'apercevoir et, à travers mes doux yeux, j'ai murmuré : « Comment as-tu pu ? ».
Peut-être parce qu'elle comprenait mon langage, elle m'a dit « je suis si désolée ». Elle m'a étreint et m'a expliqué précipitamment que c'était son travail de s'assurer que je partais pour un meilleur endroit, où je ne serais pas ignoré, ni abusé, ni abandonné, une place remplie d'amour et de lumière, très différente de cet endroit. Et, avec mes dernières forces, j'ai essayé de me lui expliquer avec un petit battement de queue que mon « Comment as-tu pu? » n'était pas dirigé contre elle.
C'est à toi, Mon Maître Bien-Aimé, que je pensais. Je penserai à toi et t'attendrai à jamais. Puisse tout le monde dans ta vie continuer à te montrer autant de loyauté.
Jim Willis 2001

L'enfance :

Te rappelles-tu de quand t'étais "Game" ??

C'était avant l'Internet, avant les PC, le Mac, avant le Super Nintendo...
Avant le techno et les sorties dans les bars...!

Je parle des bouquets de pissenlits, du bonhomme sept-heure et tout c'quon pouvait croire à son sujet si nous étions pas coucher a 7h00! Je parle du magasin du coin, dans le temps où un jujube coûtait 1¢ et qu'on réussissait toujours a en mettre plus!

Je parle du ballon-chasseur dans la cour d'école, des cerceaux, des lèvres de cire rouges, d'un million de piqûres de maringouins après une soirée passée à courir dans les champs.. : )

Des mitaines mouillées, des combats d'oreillers, de superman le roi des bananes, des pupitres que nou devions laver à la fin de l'année, de la voix de ta mère lorsque ton oreille était contre sa poitrine et des effluves de parfums à travers les manteaux des "Matantes" en visite!

Je parle de quand "prendre de la drogue" voulait dire croquer une aspirine rose, de quand nous faisions semblant de fumer avec nos cigarettes Popeye : ) De quand le coin de la rue semblait loin et le centre de la ville semblait le bout du monde..! De quand un 25¢ était un allocation raisonnable et un 1$.. un M-I-R-A-C-L-E !!

Je parle de quand les filles n'embrasseraient pas "avant la fin du secondaire", de quand n'importe qu'elle scène d'amour c'était arkkk! De quand on attendait que les parents soient couchés pour écouter Bleu-Nuit en cachette haha!

De quand un parent pouvait discipliner n'importe quel enfant ou lui demander de porter les sacs d'épicerie, qui pour nous étaient un amusement à défaire! Je parle de quand on se baignait assez longtemps pour avoir les doigts plissés et les lèvres totalement bleues, de quand les décisions étaient prise en faisant "La p'tite vache a mal aux pattes.. tiront la par la queue" De quand la pire chose que l'on pouvait attraper du sexe opposé était la picote, de quand se faire pogner avec une arme voulait dire.. se faire pogner avec un tire-pois...

Je parle du temps où on regardait les dessins animés à partir de 6h00 le samedi matin, d'écouter 15 fois la même émission de Passe-Partout qui passe en reprise, de jouer à la cachette au crépuscule les soirs d'été.. d'acheter des bonbons avec des bouteilles vides, de veiller sur le balcon en pyjama après avoir pris notre bain, de courir à travers l'arrosoirs même si l'eau était glacée.. de construire des forts dans des bancs de neige, de marcher jusqu'à l'école quelque soit la température, de sauter sur le lit et de tourner sur soi-même jusqu'à devenir étourdit.. : ) De manger de la poudre de Kool-Aid dans des pailles en papier et d'avoir la langue verte...

De quand la pire humiliation c'était d'être pris(e) le dernier dans une équipe à l'école, quand les balounes d'eau signifiaient "armes ultimes", quand les cartes de joueurs de hockey était un outil d'échange redoutable, quand les catalogues Sears faisaient offices de magasins, quand les éraflures étaient guérit par un "bec et bobo" ...

Si tu peux te rappeler de tout ca, c'est que tu es probablement d'accord pour dire qu'on a eu du beaux temps... quand on étaient enfants!

Passe cela à tout ceux qui ont besoin de s'échapper un peu de leur vie "d'adultes".

Merrye
Rejeton
Rejeton

Nombre de messages : 10
Localisation : Jonquière
Date d'inscription : 03/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réfléchissons !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum