Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 50 le Dim 6 Mar - 4:29
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Partitions de Mes Aïeux
Sam 11 Mai - 16:55 par flo

» Spectacle du 22 décembre au Théatre Lionel Groulx
Mar 13 Nov - 2:38 par MathieuL

» A l'aube du printemps
Mar 13 Mar - 14:15 par Réjeanne

» Nouvel album en vue !
Dim 26 Juin - 22:28 par dautrerives

» ST JEAN
Ven 13 Mai - 12:01 par gg

» Vidéos, Articles, Photos - Gala de l'Adisq 2007
Lun 29 Nov - 19:00 par Emjibay

» Combien de fois les avez-vous vu en spectacle?
Lun 8 Nov - 1:44 par dautrerives

» Montréal le 28 et 29 Décembre 2009
Lun 8 Nov - 1:42 par dautrerives

» Eric et les Improductifs
Lun 8 Nov - 1:32 par dautrerives

Salut!

Sam 17 Juil - 1:40 par oldcastle

Salut à tous! Ça me fait plaisir d'être partie de cet forum. Je vous ai trouvé par hazard en cherchant des bonnes chansons sur youtube. Plutôt j'ai trouvé Mes Aïeux d'abord et j'ai bien aimé leur musique. Puis, j'ai décidé de chercher plus d'information pour eux et puis je me suis rendu ici.
Je voudrais m'excuser pour que je fasse des erreurs, …

Commentaires: 4

Bonjour à tous

Mar 9 Juin - 20:50 par Teresa P.

Je m'appelle Teresa Pajak, j'ai 45 ans, je vis à Montréal au Québec et j'ai découvert Mes aïeux il y a un an grâce à la chanson "Dégénérations". Je suis tout de suite tombée amoureuse de cette chanson lorsque je l'ai entendue la première fois et je ne me lasse pas de l'entendre. J'ai également eu l'occasion de voir le groupe le 11 mai dernier lors de l'enregistrement de l'émission de …

Commentaires: 5

Bonjour :)

Jeu 7 Mai - 11:57 par Réjeanne

Bonjour à vous tous admirateurs/trices de Mes Aïeux,
Je me présente: Réjeanne, née en Gaspésie (Baie-des-Chaleurs), et je vis présentement à Québec.
J'ai assisté pour la première fois à un spectacle de Mes Aïeux le 26 avril dernier soit à New Richmond (Gaspésie). Hé oui je suis partie de Québec pour aller les voir dans ma région natale en compagnie de ma famille.
N'est-ce pas un but du groupe, …

Commentaires: 9

Bonjour

Dim 15 Mar - 12:01 par Morrisaïeux

Mon nom est Stacy et je suis une tres grande fan de mes aieux. Hier je suis aller les voir en show a la baie et je suis encore dans le boost loll. Ce groupe sait comment animé une foule et je les apprecie encore plus loll. Bon c'est a peu pres ca que je voulais dire je demeure a jonquiere au quebec et j'ai 28 ans je suis fan de mes aieux depuis plusieurs année et j'ai meme reussit a entrainer mon …

Commentaires: 5

Bonjour a tous !

Mer 17 Déc - 19:45 par isabellemercier

Salut tout le monde j'imagine que c'est ici qu'on se présente ! Moi et bien c'est Isa et j'ai découvert votre super forum en navigant sur le net bien certainement a la recherche de fans fini comme moi de mes aieux Smile Je les adores depuis un petit bout maintenant et depuis que je les ai vu live le 13 Dec a Drummondville et bien on dirait que j'en suis devenue encore plus fan ! haha Ils sont …

Commentaires: 29

Bonjour de Bretagne

Dim 12 Oct - 12:08 par mesaaieux

Bonjour,
cela fait un certain temps que je suis inscrit sans avoir écrit(honte sur moi)
c'est le courriel de suppression de compte qui m'a donné un coup de pied au c** Very Happy

Mes aieux, je connais en fait depuis "En famille", j'avais alors acheté tous les albums précédents en même temps Wink
pi je continue Very Happy

J'attends avec impatience ma commande de la "Ligne orange" Very Happy

Kenavo …

Commentaires: 4

Coucou

Mar 12 Aoû - 4:38 par Katell

Depuis le temps que je devais le faire, je suis enfin inscrite.

J'aime beaucoup Mes Aieux, je les ai vus en concert plusieures fois, je connais certains d'entre vous, qui suis je ?

Commentaires: 14

Bonjour de Belgique!!

Mar 29 Juil - 8:11 par Pauline

Bonjour, je m'appelle Pauline, je suis belge et je déteste mon pays.
je rêve de venir au Canada...
J'aurais 16 ans le 26 aout.

J'ai déjà vu mes aieux deux fois en concert aux francofolies de Spa et je les ais rencontrés une fois.

Ils sont adorables!

J'adore aussi le groupe 3 gars su'l sofa qui sont vraiment adorable...



Commentaires: 6

Colchiques se présente.

Lun 2 Juin - 17:19 par colchiquesdanslespres

43 ans, française.

S'il y a bien quelque chose qui commence à m'ennerver vraiment c'est d'écouter la radio.
C'est bien simple ce sont quasiment tjours les memes chansons qu'on entend. On est obligé d'écouter le dernier titre de Chose ou de Machin et cela plusieurs fois par jour.

Bien entendu nous avons des radios plus différentes. J'aime celle du Jazz. J'aime FIP (Et toutes les infos …

Commentaires: 15


Mes Aieux au Métropolis, 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mes Aieux au Métropolis, 2008

Message par Emjibay le Mer 31 Déc - 14:52

http://www.cyberpresse.ca/arts/spectacles/200812/30/01-813870-retrouvailles-endiablees-pour-mes-aieux-au-metropolis.php

Publié le 30 décembre 2008 à 07h45 | Mis à jour le 30 décembre 2008 à 07h50
Retrouvailles endiablées pour Mes aïeux au Métropolis


Stéphane Archambault et les six autres complices de Mes aïeux renouent avec leur traditionnel spectacle du temps des Fêtes. Après deux ans d'absence dans ce créneau, le groupe n'a pas perdu de sa fougue.

Photo: André Pichette, La Presse



Contrairement à ce qu'on dit souvent, ce n'est pas quand on perd quelque chose qu'on en comprend la valeur, mais quand on le retrouve. Mes aïeux avaient pris l'habitude de se produire entre Noël et le jour de l'An, alors on avait pris l'habitude d'aller les voir à ce moment-là. Une jeune tradition qui a brusquement cessé il y a deux ans... et qui a repris hier soir. Heureusement.

L'accueil a été à la mesure du manque ressenti par les fans: le Métropolis était plein à craquer. Des gens enthousiastes qui, pour la plupart, avaient déjà vu le groupe en spectacle, si on se fie au sondage à main levée effectué par Stéphane Archambault. Des gens de bonne humeur qui savent qu'il vaut mieux être en forme pour ne pas perdre pied - et le souffle - durant leurs performances férocement ludiques et hautement énergiques.



Tenez, hier soir, il était 22 h passées quand j'ai quitté la salle pour écrire mon compte rendu. Mes aïeux chantaient gaiement «une pilule/une p'tite granule/une infusion/une injection» devant une foule grouillante et enchantée de refaire avec eux les gestes qui accompagnent cet air. Il restait encore une demi-douzaine de chansons au programme. Ton père est un croche, notamment, et Le yâble est dans la cabane, toune qu'il est impossible d'écouter d'un air impassible et qui marche d'ailleurs toujours très fort en spectacle.

L'atmosphère de fête était bien installée depuis longtemps à ce moment-là. Depuis le tout début du spectacle, en fait. Tout s'est mis en place naturellement dès Notre-Dame-du-Bon-Conseil, chanson douce que le groupe a entonnée en ouverture. Nulle impression de flottement. Le courant passait déjà parfaitement entre la scène et la salle. L'instant d'après, ça gigotait durant Le déni de l'évidence, curieuse chanson sur laquelle on danse même si son propos n'est pas du tout jojo. Comme Tassez vous de d'là des Colocs, tiens.

Visiblement en forme - on les soupçonne de n'avoir commis aucun excès au cours de leurs soupers de Noël -, les membres de Mes aïeux ont offert une performance impeccable. Ils ont beau être sept sur scène, personne ne marche jamais sur les pieds de personne au plan musical, et aucun d'entre eux ne cherche à tirer la couverture de son bord. Ce qui, bien sûr, a une incidence directe sur la salle: hier, le Métropolis embaumait la bonne entente et la bonne humeur.

Deux heures passées avec Stéphane Archambault et compagnie, c'est une expérience complète. Un peu de théâtre, de chorégraphies et pas mal d'humour. Sur ce plan, ça va de l'ironie au summum du cabotinage. La mise en scène pseudo-religieuse et fort comique autour de Prière cathodique a été fort réussie, d'ailleurs.

Et beaucoup de musique, bien sûr. Mes aïeux, c'est d'abord un habile amalgame de variétés, de chanson, de rock, de groove, de disco et, bien entendu, de folklore. Le nôtre et celui des autres. Qui nous mène? se termine dans une espèce de folle danse russe. La corrida de la Corriveau, comme son titre le laisse entendre, ne reste pas longtemps cantonnée dans notre patrimoine musical.

Histoire d'ajouter au plaisir, Mes aïeux avaient des invités, hier. Tricot Machine a fait un tabac avec sa candeur, sa chanson d'église et son tube L'ours. En fin de programme, le violoncelliste Claude Lamothe devait aussi rejoindre le groupe sur scène. Ces invités spéciaux seront sans doute de retour au Métropolis avec Mes aïeux, ce soir. Une chose est sûre: quand le groupe va entonner Dégénérations, qu'il interprète désormais d'une manière plus rock et plus punchée, le parterre va de nouveau s'embraser!

_________________
avatar
Emjibay
Ange gardien
Ange gardien

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 34
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 29/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www3.sympatico.ca/mjbeaulac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes Aieux au Métropolis, 2008

Message par Emjibay le Mer 31 Déc - 14:54

http://www.canoe.com/divertissement/musique/nouvelles/2008/12/30/7879966-jdm.html

UN ACCUEIL DÉLIRANT
Mes Aïeux enflamme le Métropolis
Claude Giguère
Le Journal de Montréal
30-12-2008 | 06h38



Mes Aïeux a présenté hier soir son spectacle du temps des fêtes, une tradition qui revit après être disparue pendant deux ans. Pour l'occasion, le Métropolis était bondé d'un public bruyant et impatient de retrouver les meneurs de la vague néo-trad québécoise.
La bande de Mes Aïeux recevait ses fans montréalais hier après avoir entrepris sa tournée en novembre dernier. «On a fait le tour de notre pays, mais ça fait du bien de revenir dans notre patelin», a lancé d'entrée de jeu Stéphane Archambault devant un public hurlant carrément sa joie.

Dès le départ, la réponse des spectateurs a été à la hauteur du succès du groupe chez les disquaires. En effet, seulement quelques semaines après sa sortie en octobre dernier, le cinquième album de Mes Aïeux, La Ligne orange, avait trouvé preneur plus de 45 000 fois. La parution d'En famille, l'album précédent, remontait à plus de quatre ans.

Les amateurs du groupe, dont la désormais célèbre chanson Dégénération a été parmi les 10 titres les plus joués au Québec en 2007, réservaient un accueil bruyant à chaque pièce. Il en fut ainsi avec Notre-Dame-du-Bon-Conseil et Le Déni de l'évidence, mais aussi avec Qui nous mène, un autre grand succès du groupe.

Les membres de Mes Aïeux étaient en grande forme. Ils blaguaient en s'adressant au public, écorchant au passage certains politiciens québécois et canadiens. Stéphane Archambault, Marie-Hélène Fortin, Éric Desranleau, Benoît Archambault, Frédéric Giroux et Marc-André Paquet se présentaient devant une foule conquise d'avance même si plusieurs personnes assistaient pour la première fois à un spectacle de la troupe, selon un sondage improvisé par Stéphane Archambault.

Des invités surprises
Les membres de Mes Aïeux ont livré à fond de train plusieurs des 16 pièces de La Ligne orange, sans oublier quelques chansons moins récentes ayant contribué à leur succès. Ils réservaient de plus une surprise aux spectateurs, qui ont été ravis de voir le duo Tricot Machine et le violoncelliste Claude Lamothe faire des apparitions surprises pour Pastoureaux, L'Ours, Le Medley à Claude, La Dérive et Belle, embarquez.

Les spectateurs, qui étaient dès le début plongés dans un esprit festif, ne se sont pas fait prier pour entrer dans la danse. Inspirés par la musique, ils ont toutefois prêté une oreille attentive aux messages engagés de plusieurs des chansons. Le Déni de l'évidence, par exemple, traite du problème des changements climatiques et de l'urgence d'agir.

Stéphane Archambault a d'ailleurs profité de la tribune qui lui était offerte pour passer quelques autres messages à saveur sociale ou écologique, toujours avec une bonne dose d'humour.

Au moment où nous avons quitté la salle, heure de tombée oblige, la foule continuait de danser et en redemandait. Si vous avez manqué votre coup hier, vous avez une chance de vous reprendre ce soir, encore au Métropolis, lors de la supplémentaire, ou ailleurs au Québec lors de la tournée du groupe pour laquelle des dates sont confirmées jusqu'en avril prochain.

_________________
avatar
Emjibay
Ange gardien
Ange gardien

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 34
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 29/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www3.sympatico.ca/mjbeaulac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes Aieux au Métropolis, 2008

Message par Emjibay le Mer 31 Déc - 14:55

Mes Aïeux au Métropolis - Célébration tout en contrastes

Yves Bernard
Édition du mardi 30 décembre 2008
Mots clés : Métropolis, Mes Aïeux, Musique, Spectacle, Montréal
Ils l'avaient annoncé. Ce qui est doux allait être plus doux. Ce qui brasse allait brasser davantage. Ils l'avaient annoncé et ils ont tenu parole hier soir au Métropolis à moins d'une station de la ligne orange.


D'entrée de jeu, on nous propulse dans l'atmosphère du métro. Les musiciens font leur entrée en complets cravates et robe de soirée sous une arcade éclairée en rouge. Le groupe choisit alors la ligne douce, lançant Notre-Dame-du-bon-conseil avec des harmonies vocales planantes. C'est la fête tout de même.

Le rythme change et gagne en intensité. Visiblement, les artistes sont heureux de rentrer au bercail. On entame alors le décompte, celui du Déni de l'Évidence sur le tic tac rythmique et la musique foraine, sans banjo. On se met à swinguer pour vrai. Le public répond vivement. On joue les anticlimax. On fait sautiller légèrement. C'est le délire, mais de courte durée, puisque les artistes avaient opté pour l'art des contrastes en première partie. Le jubilation on la garderait pour la suite.

Ils ont le sens du théâtre et de la mise en scène. Les entre tounes sont fort bien construites. Tout est abordé: la politique qu'ils s'empressent de délaisser pour annoncé un Qui nous mène syncopé; la prière avec l'orgue pour introduire l'évangile selon Bill Gates de Prière cathodique, le conte urbain pour présenter le tambour autochtone que Stéphane Archambault utilisera dans le repos du guerrier. On cite régulièrement le folklore, mais pas seulement celui du Québec. La Corrida de la Corriveau réservera un violon tsigane, de la trompette mariachi, des accents flamencos et même de la mélopée plaintive. Grand Antonio plongera dans les atmosphères est-européennes de façon plus langoureuse que sur le disque. Chaque pièce cache de nombreuses couleurs et chacune est fort différente des autres. Certaines seront cuivrées, d'autres, électrifiées assez lourdement. On se la joue même psychédélique. On chante une messe ponctuée d'un clin d'oeil aux parfums anciens avec Tricot Machine. On les garde pour présenter L'Ours avec un arrangement minimal. La table est alors mise pour la deuxième période qui commence avec l'ambiance du forum, la légende d'Howie Morenz et les chandails de hockey.

Les succès s'accumuleront et le violoncelliste Claude Lamothe sera de la fête. On lui laissera même son medley à lui. Avec ou sans lui, on s'éloignera souvent du nouvel album. Au fait, à n'en pas douter, Mes Äieux vient de se libérer de Dégénérations. Le groupe possède assez de ressources pour accéder à la prochaine station.

***

Collaborateur du Devoir

_________________
avatar
Emjibay
Ange gardien
Ange gardien

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 34
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 29/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www3.sympatico.ca/mjbeaulac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes Aieux au Métropolis, 2008

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum